Les contrats Madelin s’adressent aux indépendants exerçant une activité non-salariée et non-agricole.

La souscription d’un Contrat Madelin est conditionnée par le fait que l’entrepreneur est  à jour de ses cotisations obligatoires et s’il peut en justifier

Les cotisations versées dans le cadre des Contrats Madelin sont déductibles à hauteur de 10 % du bénéfice imposable dans la limite de huit fois le PASS, plus 15 % sur la fraction du bénéfice comprise entre une et huit fois le PASS.

Les Contrats Madelin sont par définition des produits à long terme, il est donc assez logique de privilégier les placements en unités de comptes.
La quasi-totalité des contrats proposés prévoient des gestions dites « à horizon ». Elles permettent une sécurisation progressive de l’épargne en fonction de l’âge du titulaire et garantissent ainsi sa rente.

Par ailleurs, les contrats comportent en règle générale une large gamme de supports d’investissement plus ou moins exposés aux risques.

Un bon contrat retraite Madelin garantit les tables de mortalité à l’adhésion, et propose un large choix de rente au départ à la retraite.