Comment optimiser l’IFI ?

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Les réductions d’impôts

Pour réduire le montant de votre IFI, vous pouvez bénéficier de réductions d’impôt mais elles sont aujourd’hui limitées.

Il est possible de réaliser des dons au profit  d’établissements de recherche ou d’enseignement supérieur ou d’enseignement artistique, public ou privé, d’intérêt général, à but non lucratif, des fondations reconnues d’utilité publique. Ces dons permettent une réduction d’impôt égale à 75 % du montant du versement, dans la limite de 50 000 €.

Pour réduire votre IFI 2018, il reste peu de temps, mais ce n’est pas trop tard !

En effet, pour 2018,les dons pris en compte sont ceux réalisésentre le dépôt de la déclaration d’impôt sur le revenu 2016 (en mai ou juin 2017 selon votre domiciliation) et le dépôt de votre prochaine déclaration d’impôt (en mai ou juin 2018 pour les revenus 2017 selon votre domiciliation).

Notez que la réduction d’impôt au titre des souscriptions au capital de PME a été supprimée en même temps que l’ISF. Toutefois, si vous avez réalisé des investissements avant le 31 décembre 2017, il est possible d’imputer ce montant sur votre IFI 2018.

Votre investissement doit avoir été réalisé entre la date limite du dépôt de votre déclaration de revenus 2016 et le 31 décembre 2017. Le montant de la réduction est égal à 50 % du montant investi. La réduction ne peut excéder 45 000 € en cas de souscription de parts de PME et 18 000 € en cas de souscription de parts de fonds d’investissement.

Attention : les versements en vue d’une réduction d’impôt pour l’IFI ne peuvent pas, cumulativement, permettre une réduction au titre de l’impôt sur le revenu.

Et le pacte Dutreil ISF dans tout cela ?

Si vous aviez conclu un pacte Dutreil permettant une exonération à concurrence des trois quarts de la valeur de vos titres, ce pacte devient inopérant pour l’IFI. En revanche, il est important de maintenir en place les pactes déjà en cours, jusqu’au terme, pour éviter une remise en cause de l’avantage ISF pour les années précédentes.

Conclusion : L’IFI présente de grandes similitudes avec l’ISF : le barème, le seuil d’imposition, le mécanisme de plafonnement restent les mêmes.Cependant, des différences importantes existent : le cas particulier du démembrement pour le conjoint survivant, la limitation des passifs déductibles, le cas particulier des contrats d’assurance-vie etc. L’analyse de votre patrimoine immobilier est primordiale pour mesurer toutes les subtilités de ce nouvel impôt. Aussi, nous nous tenons à votre entière disposition pour vous accompagner dans cette démarche.